en
André Soupart
Cinéma - vidéo

Cinéma, vidéo

André SOUPART est cinéaste de formation, diplômé de l’Institut des Arts de Diffusion (I.A.D.) .

Il a enseigné la réalisation en section Image de l'I.A.D. (1970-74),et  l'audiovisuel à l'Institut supérieur artistique "le 75",
Chargé des cours de réalisation à l'I.H.E.C.S. (Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales) et de Principes de la Photographie,
Enseigne la réalisation vidéo à l'atelier "Contraste a.s.b.l."
Il a été assistant de chefs opérateurs tels que Georges Lendi, William Lubchansky puis chef-opérateur de divers courts-métrages ( "L'Apprenti", "Toilette pour le bal", "Vie de Marinier"). Il a également été monteur, monteur-son ("Michaëlla"), régisseur ainsi que assistant-réalisateur ("Les démons du Midi").

Comme cinéaste il a travaillé avec des réalisateurs tels que Alain Robbe-Grillet, Jerzy  Skolimowsky, François Weyerganz, André Cavens, Paul Haesaert, Jacques Krier, Blake Edwards, Patrick Ledoux, Jacques Boigelot, etc...

Il a réalisé divers films et particulièrement des courts ou moyens métrages tels que: "L'Apprenti", "Ghardaia", "Fugue pour onze champions" (1er prix du Festival de Cortina d'Ampezzo) , "Jacqueline de Bavière" épisode belge de la série "Les évasions célèbres". 
Son court métrage "Le Photofileur" , documentaire fiction, est une réflexion sur le rapport des gens à leur image à travers l’acte photographique.
Il a été projeté aux soirées des Rencontres Internationales de la Photographie à Arles.

Il a réalisé également:
- une série de documentaires en République du Burundi ,
- en télévision, "Le Duo Crommelynck joue la 4è symphonie de Brahms à quatre mains",
- outre des films d’entreprises, films médicaux, spots publicitaires, communications gouvernementales, etc… ainsi que des vidéos sur des artistes plasticiens.

Actuellement, il réalise "L'aventure Carmen" (titre provisoire), un 52 ' documentaire sur l'ensemble de la réalisation de "Carmen" l'opéra en plein air de la saison belge 2010.

" Shiva - Shakti "

Shiva, la divinité suprême, l'Absolu, le plus haut état de conscience, l'énergie du masculin.
Shakti, l'énergie, l'acte de création, son aspect féminin.
Le couple Shiva-Shakti produit la création toute entière, cette double énergie du masculin et du féminin présente en chacun.

 

" Désaffection "

Eglise du Gesu, Bruxelles.

Mises en parallèle avec la série "La mémoire vive", ces photographies d'intérieurs d'églises désaffectées sont une métaphore de la désaffection des hommes pour le sacré.

 

" Mer du Nord "

La mer du Nord c'est tout un pan de ma mémoire.
Je ne peux pas aller à la côte sans retourner en arrière, même si aujourd'hui je n'y reconnais plus rien.
Je crois que la mer était claire et transparente mais j'en ai peu de souvenirs agréables.
La mer, c'était des marches interminables à longer l'ourlet des vagues qui venaient mourir sur le sable.
Enfant, j'y ai marché des heures, à scruter des débris, après les tempêtes. Entre les coquillages, tourelles ou couteaux que je négligeais, j'y récoltais des bouts de cordages effilochés, des flotteurs en liège, des poulies en bois, des vestiges de chaloupe, ou quelques morceaux de poupées en celluloïd, sans bras ou sans tête.
C'étaient mes jouets.
J'ai passé des heures entières à regarder monter la marée.
Des marées entières, des heures durant, assis sur un escalier du Kursaal.
Des heures à regarder les vagues se rejoindre sur le brise-lame. Cela faisait une crête d'écume que le vent dispersait aussitôt.
Des heures entières, hypnotisé par ce mouvement sans cesse recommencé, jamais le même, dans son obstinante régularité irrégulière.
De bise, je recevais celle du vent.
Elle me faisait venir les larmes.
Bise. Larmes.
Brise-larmes

C'est peut - être d'alors que j'aime les bateaux? Surtout quand ils s'en vont.

 

" Souffle "

 

 

réalisation: vertige